L’Alphabet : une bien longue et belle histoire

Des années en arrière, des types d’écritures distinctes furent fondés. Et cela par le biais de procédés uniques et durant certaines époques, partout dans le monde. Entre ces certaines localités où ils sont nés, nous penserons évidemment à l’Égypte, la Chine ou encore l’ancienne Colombie. Néanmoins, d’après beaucoup de historiens, l’abécédaire écrit naquit sur le sol arabe, qui constitue actuellement ces pays : la Syrie, l’Égypte et le Liban.

Lieu de naissance de l'abécédaire : Région de Canaan

Les sources de l’Alphabet

L’ancienneté de l’Abécédaire remonte avant le Christ

De façon temporelle, il semblerait que l’alphabétisation écrite ait été créée lors du XXe siècle avant la naissance du messie, J.C. Le principe alphabétique a donc été fondé sur les terres d’Orient. L’ancien abécédaire qui émane de la civilisation sémite, puise son inspiration sur l’écriture égyptienne.

Le Hiéroglyphe cousin ou ascendant de l’Alphabet

L’Égypte est la principale source d’instigation qui compose l’Alphabet. Les caractères employés par ce peuple, et leur faisant office de mots, constitue en réalité des copies hiéroglyphiques. Ce langage écrit se sert de l’emploi des phonèmes : qui est en fait le premier son du terme. Plus tard, une transformation s’effectuera dont un changement de composition : l’alphabet sera constitué de lettres.

Écriture cunéiforme : Hiéroglyphe ascendant de l'Alphabet

Les premières lettres de l’Alphabet

Prenons pour exemple le signe nommé « bayt », où sa délégation artistique signifie à un habitat et phonétiquement parlant correspond à baytu, qui signifie littéralement maison. Il est également possible de dire que ce symbole pris logiquement et alphabétiquement la distinction de la lettre « B ».  Vous noterez bien que « b » apparut comme la seconde lettre de l’abc. Décryptons donc l’origine de la lettre « A ». Notant une forte ressemblance avec le crâne d’un bovin ainsi que ses cornes, ce pictogramme donnait une phonétique qui voulait dire « aleph ». Ce qui signifie en hébreu : boeuf ou taureau. Plus tard, aleph désignait le A. Ainsi, après analyse des langues hébraïques anciennes, il a été prouvé que tout mot débute par une lettre consonne et que de ce fait, l’alphabet ancien d’Égypte use de consonnes.

Alphabte Phénicien : premier abécédaire de 22 lettres

L’origine géographique de l’Abécédaire

Alors qu’aux alentours du XV siècle avant J.C en Phénicie, l’alphabet phénicien, proche de l’actuelle langue hébraïque, fait lui aussi son apparition. Il voit le jour au sein de la cité d’Ougarit, actuelle ville de Ras Shamra en Syrie. Cet abécédaire ougaritique dit consonantique (provenant de langues orales) est constitué d’une trentaine de signes artistiques anciens. Provenant de la Mésopotamie, lors des années 3000 – 3500 avant J.C, ils ont pris le nom d’écrits cunéiformes.

C’est ainsi que nous remontons sur les traces du dictionnaire, dont le principe fondamental de ce manuscrit repose en premier lieu sur l’alphabet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *